Deprecated: site-logo est obsolète depuis la version 13.4 ! Utilisez custom-logo à la place. Jetpack no longer supports site-logo feature. Add custom-logo support to your theme instead: https://developer.wordpress.org/themes/functionality/custom-logo/ in /home/olivesby/public_html/fr/wp-includes/functions.php on line 6078
Chemin de Foi – Olivier Donnars-Photojournaliste

La vocation à devenir prêtre est un mystère. L’appel d’une élection divine : le choix d’une vie à servir, aider, écouter, soigner les autres. Depuis le séminaire et durant la première année de prêtrise, comment s’engage-t-on vers cette voie et comment donner un sens à cette vie à la fois spirituellement et humainement ? S’arrête-t-elle seulement à la mission de ces serviteurs de Dieu ?
Pierre-Yves Muzellec, 35 ans, a été le diacre durant un an de la paroisse Notre-Dame au Levant, nichée sur les hauteurs de Brest, face à sa rade. Ce finistérien “bretonnant” a d’abord travaillé pour une maison d’édition en langue bretonne. Sa vocation est arrivée plus tard. Pendant 4 ans, il a connu la vie monacale à l’abbaye Saint-Guénolé de Landevennec dans le Finistère. Une vie recluse, éloignée de celle qu’il souhaitait vivre au service des autres. Il y a 6 ans, il est entré au séminaire Saint-Yves de Rennes. Le 24 juin dernier, il a été ordonné prêtre à la cathédrale Saint-Corentin de Quimper. Et le lendemain, il célébrait sa première messe comme prêtre dans la paroisse où il a grandit. En septembre prochain, ce jeune prêtre des villes sera appelé comme curé des campagnes. Reportage en cours sur la première année de vocation de ce jeune prêtre.

  • Pierre-Yves Muzellec, 35 ans, a connu pendant 4 ans la vie monacale à l'abbaye Saint-Guénolé de Landevennec dans le Finistère. Une vie recluse, éloignée de celle qu'il souhaitait vivre au service des autres. Il y a 6 ans, il est entré au séminaire Saint- Yves de Rennes.
error: Content is protected !!