Deprecated: site-logo est obsolète depuis la version 13.4 ! Utilisez custom-logo à la place. Jetpack no longer supports site-logo feature. Add custom-logo support to your theme instead: https://developer.wordpress.org/themes/functionality/custom-logo/ in /home/olivesby/public_html/fr/wp-includes/functions.php on line 6078
(Pass)Âge – Olivier Donnars-Photojournaliste

Repli sur soi, dépression, mal-être, phobies sociales, gestes suicidaires. La crise sanitaire et ses restrictions ont bouleversé les repères des plus jeunes. L’année 2021 a été marquée par une hausse de 22% des gestes suicidaires et des tentatives de suicide, essentiellement chez les adolescentes. La plupart de ces jeunes vivaient déjà avec des fragilités, des problèmes psy sous-jacents mais contrôlés par leur vie sociale. Mais les phases successives de confinement et de déconfinement ont fait voler en éclats leurs relations sociales, révélant des dysfonctionnements familiaux, des traumas non résolus, des abus sexuels étouffés par la vie. En Ile-de-France, un service pédopsychiatrique fermé accueille ces ados pour leur offrir une pause, leur permettre de se libérer de leur mal-être et se reconstruire. Un moment pour réapprendre à s’accepter et à vivre avec les autres.

(Pass)Age est un sujet documentaire pour dépasser les préjugés discriminants et stigmatisants sur la santé mentale, de ceux qui ne font que renforcer ce mal-être et dévalorisent l’estime de soi. Durant les 6 mois passés dans cette unité, il n’a pas été facile d’aborder en photo des sentiments que tous ont enfouis au fond d’eux-mêmes. Comment exprimer visuellement ce mal-être profond sans être non plus intrusif sur leur histoire ? Quelle image souhaitent-ils montrer d’eux-mêmes face au regard d’une société trop souvent jugeante ? La photo, ce medium qui leur renvoie une image qu’ils rejettent, sera pourtant le support sur lequel ils ont exprimé un sentiment, un souvenir, un ressenti. Au travers d’un travail personnel sur leur portrait, ils expriment leur représentation d’eux-mêmes et de leur univers intérieur. Et si certains expriment un mal être en rapport avec des sujets actuels de société (identité de genre, éco-anxiété…), ils ne sont que des prétextes trouvés à une détresse bien plus profonde.

Ce travail documentaire a été réalisé dans le cadre du collectif Le Bal des Rejetons. Le Bal des Rejetons, c’est l’histoire d’un rejet transformé en une joyeuse danse… Le Bal des rejetons, ce sont trente photographes qui spontanément se sont rassemblés suite à une réponse négative de l’appel à projet de la BNF*. Trente photographes qui ne se connaissaient pas mais qui ont décidé de s’unir pour aller malgré tout au bout de leurs projets. Trente photographes qui ont choisi de réaliser le sujet documentaire qui leur tenait à cœur en réduisant parfois la voilure du projet, en libérant du temps sur leurs vies professionnelles et en piochant dans leurs économies. Leurs motivations individuelles se sont nourries de la bienveillance du groupe et le collectif a rendu possible ce qui avait été officiellement décrété impossible.

error: Content is protected !!