News Vérité pour Adama Black Lives Matter Reportages Opération or sale Les gardiens de l'eau (London)Derry calling Pionnier bio Le front de l'air est rouge L'académie des pieds nus Sida, une vie oubliée Séries Le tram du littoral Vent de glisse à Saïgon Đổi mới Little New Saigon Japan street sight Portraits Bloody Sunday Act Up, toujours debout L'art de militer Serviteurs du funéraire Multimédia Happy New Year Vietnam ! Tag ma vie avec le VIH Sida, une vie oubliée Publications A propos Contact

Chemin de foi

 

La vocation à devenir prêtre est un mystère. L'appel d'une élection divine ; le choix d'une vie à servir, aider, écouter, soigner les autres. Depuis le séminaire et durant la première année de prêtrise, comment s'engage-t-on vers cette voie et comment donner un sens à cette vie à la fois spirituellement et humainement ? S'arrête-t-elle seulement à la mission de ces serviteurs de Dieu ? Pierre-Yves Muzellec, 35 ans, a été le diacre durant un an de la paroisse Notre- Dame au Levant, nichée sur les hauteurs de Brest, face à sa rade. Ce finistérien bretonnant a d'abord travaillé pour une maison d'édition en langue bretonne. Sa vocation est arrivée plus tard. Pendant 4 ans, il a connu la vie monacale à l'abbaye Saint-Guénolé de Landevennec dans le Finistère. Une vie recluse, éloignée de celle qu'il souhaitait vivre au service des autres. Il y a 6 ans, il est entré au séminaire Saint-Yves de Rennes. Le 24 juin 2018, il a été ordonné prêtre à la cathédrale Saint-Corentin de Quimper. Et le lendemain, il célébrait sa première messe comme prêtre dans la paroisse où il a grandit. En septembre 2018, ce jeune prêtre des villes sera appelé comme curé des campagnes.

 © copyright Olivier Donnars - Tous droits réservés - Reproduction interdite sans autorisation de l'auteur 2021