News L'adieu à Johnny Primaire de gauche Sous le regard de Jeanne d'Arc Reportages Divine vocation Des moines sur les pas du Dalaï Lama Le front de l'air est rouge L'académie des pieds nus Sida, une vie de survivance L'hôpital des prémas khmers Séries Đổi mới Little New Saigon Japan street sight Illusion rêvée Portraits Act Up, toujours debout L'art de militer Serviteurs du funéraire Multimédia Happy New Year Vietnam ! Tag ma vie avec le VIH Sida, une vie oubliée C'est koi ce cirque ?! Publications A propos Contact

Act Up, enragés toujours debout

 

 

Le film 120 battements par minute le rappelle : l’association Act Up-Paris est née dans l’urgence. L’urgence pour des milliers de séropositifs qui vont vivre les années les plus noires de l’épidémie faute de traitements. Par son militantisme transgressif, spectaculaire, Act Up veut marquer les esprits et révéler les dysfonctionnements de la société : l’exclusion, la discrimination, la mort.  Si l’arrivée des trithérapies a grandement amélioré la vie des personnes séropositives sur le plan médical et éroder l’influence de l’association, ses activistes continuent de se battre et de rappeler que les traitements n’ont pas tout réglé : l’exclusion sociale, la discrimination, la santé précaire au long court, la sérophobie.

 

 © copyright Olivier Donnars - Tous droits réservés - 2018 Reproduction interdite sans autorisation de l'auteur
www.000webhost.com